Réinitialiser le mot de passe

Vos résultats de recherche
23 mai 2024

Je refait ma cage d’escalier !

Pour ce 1er article, je te raconte ma rénovation de cage d’escalier mais surtout je te dis mes erreurs. Je remets un peu de contexte si tu ne me suis pas sur Insta.

Je suis Claire et je tiens une maison d’hôtes dans le Beaujolais. Avec Romain (mon compagnon) nous avons acheté le Moulin qui était déjà une maison d’hôtes mais qui avait une déco…comment dire ? Qui datait ? Clairement, ce n’était pas à mon goût. Bref, depuis 3 hivers maintenant, je sors les pinceaux et je repeins la maison.

Dans cet article, je te montre : d’où l’on part, mes inspirations, la préparation des murs et surtout la peinture ! Bref, prend une tasse de thé ou de café (en vrai, le verre de vin est autorisé mais avec modération Of course !). Et bonne lecture !

Et on commence par le résultat ….

On part de …

 

 

Avant de passer à l’action j’ai cherché l’inspiration …

Place au chantier …

(Petit récap en photos)

 

Place à la préparation….

Étape 1 : ON DÉMOLIE !

On décolle les pierres…un petit burin à tête plate de chez Leroy merlin, un marteau (des lunettes et un masque de protection, je conseille vraiment le masque car tu respires pleins de grosse et petite poussière et ça irrite tes petits naseaux) et surtout de l’huile de coude.

Ce qui devait arriver, arriva…des morceaux de placo sont tombés. Et je découvre surtout que le mur est :

  1. pas droit
  2. de différents matériaux (pierre, béton, placo).
  3. qu’il y a des fissures

Au vu de l’état du mur, j’avais 2 options :

  1. poser un nouveau placo
  2. réparer le mur

J’ai choisi l’option 2 car je n’avais jamais fait de placo (et pas la motivation de tester) et aussi car la cage d’escalier est déjà étroite donc on allait perdre encore de l’espace.

Comme j’ai choisi la 2eme option….on gratte on gratte et on gratte encore pour enlever un maximum de colle (pour avoir un mur des plus lisse).

 

Spoiler alert…je pense que c’était le mauvais choix.

 

Étape 2 :  ON RATTRAPE LE MUR

Pour cela, on doit : – enduire (classique- enduit tout prêt de chez leroy merlin…c’est efficace pratique et simple d’utilisation). La où il y avait des gros trous

  1. J’ai utilisé du plâtre (j’ai pas mis autant d’eau que prévu pour avoir quelque chose d’épais).
  2. J’ai poncé et nettoyé le mur.

 

Pour que l’enduit tienne bien avec la toile de verre, j’ai dû stabiliser l’enduit. Pour ça, rien de plus simple – ON PEINT avec de la peinture blanche glycéro ! Masque indispensable, l’odeur monte vraiment à la tête !

 

Étape 3 : On CACHE LA MISÈRE

On pose une toile de verre assez épaisse pour cacher les derniers défauts du mur (c’est la même technique que du papier peint-rien de bien compliqué). Normalement, tu es censé mettre des bandes de joint pour une finition parfaite…mais là clairement j’ai bricolé quelque chose. C’est l’heure de la peinture ! On met du blanc sur du blanc ! A cette étape, je me suis demandée le sens de ma vie !  Car tu peins en blanc un mur blanc

👉 J’ai pris de la peinture satinée car elle est plus facilement lavable que la peinture mat.

Mais qui dit satiné dit attraper la lumière. Et c’est là, où vraiment je me suis dit que j’aurais dû mettre du placo. Car en « attrapant la lumière » on voit clairement que le mur n’est pas droit. Place à l’art….

Étape 4 : ON S’ARRACHE LES CHEVEUX !

Je mettais mise en tête de faire un sous bassement vert foncé. Je me suis dit rien de plus simple, sur chaque marches tu fait des point à 1m20 et ça va te faire une ligne droite qui va suivre la pente de ton escalier.

👉 C’est FAUX, archi FAUX !

 

Alors direction Leroy Merlin pour acheter un fil à craie….invention datant de la construction des pyramides mais qui fonctionne toujours parfaitement.

Une fois ta ligne tracée, ce sont les étapes classiques de la peinture :

  • tu scotches
  • tu peins en blanc au niveau du scotch pour que cela soit parfait
  • tu attends que ça sèche
  • tu peins en vert
  • tu fais deux couches
  • tu enlèves directement ton scotch.

Étape 5 :

J’avais hésité entre des fleurs ou des rayures, j’ai tenté les fleurs mais j’aimais pas le résultat.

Alors place aux rayures, je pensais que cela allait être rapide et efficace.

 

ERREUR !

J’ai donc tracé toutes les lignes, pour que ça soit parfait et bien droit, j’utilise un niveau (c’est long mais indispensable). Après j’ai scotché (info non importante mais j’ai passé 600m de scotch).

 

DES ERREURS SE SONT CACHÉES DANS CETTE ÉTAPE.

  1. j’ai acheté le scotch classique blanc pour peinture de Leroy Merlin – j’ai appris que les couleurs de scotch avaient une importance. Et pour ce genre de travaux…optes pour le violet.
  2. il ne faut pas laissé le scotch longtemps. J’ai malheureusement fait cela en une semaine…et c’est pas bon !

Une fois, le scotch mis tu fais le classique :

  • tu peins en blanc,
  • tu peins avec ta couleurs,
  • tu enlèves le scotch.

Pour cette dernière étape…se fût la cata pour ma part. Le scotch a enlevé la peinture du dessous. Et les responsables sont :

  • la qualité du scotch,
  • la durée de pose.

J’ai du tout reprendre avec un petit pinceau.

C’est fini pour la peinture !

Catégorie: DIY
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.